Le Forum Avions Piel, consacré aux Pierres Précieuses. Super Emeraude, Beryl, Saphir, CP80 etc

Avions Claude Piel, CP1315 CP1310 CP320 Super Emeraude, CP30 Emeraude, CP80, CP1320 Saphir, CP70 Beryl, CP60 Diamant, ML250 Rubis
Nous sommes le Mar 20 Nov, 2018 2:37 pm

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Prix des moteurs et autres équipements
MessagePosté: Jeu 18 Oct, 2018 11:17 pm 
Hors ligne
Pilote Professionnel
Pilote Professionnel
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 29 Juin, 2005 2:15 pm
Messages: 957
Localisation: Paris
Bonjour à tous,

Que l'administrateur d'un site (Bonjour Laurent) verrouille un sujet qu'il considère comme clos est parfaitement normal et légitime : c'est l'un de ses rôles.

Mais qu'un membre ait envie de s'exprimer n'est ni moins normal ni moins légitime.

Quand je lis :
"...moteur ira sur des machines premium, avec ... 60.000 euros, il ne faut pas espérer avoir une cellule low cost, disons 150.000 ou 200.000 euros l'avion en entrée de gamme, ce n'est clairement plus la même clientèle visée.
Reste que l'amateur pourra s'acheter cette turbine pour équiper un avion de sa conception, y en a t-il ?
...on s'est éloigné... de l'esprit "amateur" initial et tant pis pour nous."

J'ai envie de réagir en élargissant le sujet !

En France, après les pionniers qui étaient à la fois des amateurs et des industriels quand il réussissaient, le mouvement de la construction amateur s'est développé autour de Henri Mignet et de son "Pou du ciel".
Dans un but de démocratiser l'aviation, il a développé une machine simple (à construire - beaucoup moins à comprendre dans le détail) utilisant des équipements détournés de leur usage initial, et en particulier un moteur de moto monocylindre de 500 cm3.

Pourquoi ? Tout simplement parce que ce moteur était fiable et bon marché... alors que les rares moteurs aéronautiques étaient beaucoup plus chers et pas forcément aussi fiables.
Un petit enfant dans sa période "Et pourquoi ?" ne se satisferait surement pas de cette réponse, et il aurait raison !
C'est quand même paradoxal que les moteurs aéronautiques aient été moins fiables et plus chers qu'un moteur de moto pour propulser un avion : A se demander pourquoi des gens se fatiguaient à faire des moteurs aéronautiques...

Nous, les adultes, nous savons pourquoi : c'est parce que le marché aéronautique est (et restera probablement longtemps) plus petit que le marché des matériels grand public, en particulier automobile, et qu'aujourd'hui encore il est souvent moins cher (mais pas plus fiable) d'avionner un moteur automobile fabriqué en très grande série que d'acheter un moteur aéronautique.

Et celà ne concerne pas que le moteur : c'est également vrai pour la pompe à essence, le moteur des volets qui était un moteur d’essuie-glaces de camion, etc, etc,...

Après le moteur de moto monocylindre de 500 cm3, l'amateur a avionné le VW 1100, 1200, 1300, 1600 cm3, puis le VW 1700 cm3, puis d'autres moteurs (Convair, subaru...)

En parallèle, l'amateur a pu aussi bénéficier des miettes du marché d'occasion des moteurs aéronautiques qui s'était concentrés en deux constructeurs principaux...
(cette concentration favorisant la standardisation, limitant les innovations, les séries ont pu être assez longues pour que le marché du neuf se porte suffisamment bien pour générer ces fameuses miettes...)

Ce n'est que relativement récemment, avec le développement de l'ULM qui ne pouvait être motorisé ni par des moteurs automobiles trop lourds ni par des moteurs aéronautiques (sauf peut-être les C65-C90-O200) qu'après l'avionnage plus ou moins réussi de moteurs de moto et de voitures 2 temps (Piaggio et Trabant), s'est développé un marché de moteurs aéronautiques neufs adaptés (y compris au niveau du prix) à ce nouveau marché.

Le constructeur le plus important de ces moteurs (Rotax) a pu franchir le cap du 4 temps avec son 912, mais pour ce faire, on oublie trop facilement qu'il a dû s'adosser à une grosse entreprise (Bombardier) et conquérir en parallèle un marché "riche", celui des drones avec une version turbonormalisée du 912, le 914 qui maintient sa puissance jusqu'à près de 10.000 m d'altitude.

Qu'aujourd'hui, avec plus d'avions à vendre que d'acheteurs potentiels, on trouve des moteurs aéronautiques d'occasion plus abordables que jamais... mais il ne faut pas oublier que c'est un cas particulier probablement relativement temporaire. La part la plus importante de la construction amateur en cours ne sera encore pas motorisée par ces moteurs mais par des moteurs automobiles avionnés, tels que les PSA (diesel et essence) des gazaileII.

Espérer qu'un moteur tout neuf (dans sa conception et dans son industrialisation) puisse être concurrentiel au niveau du prix avec un moteur automobile avionné ou même un moteur aéronautique d'occasion d'un type fabriqué depuis plusieurs dizaines d'années, c'est comme déposer un plan de vol de la terre à la lune pour un F-P*** !

PAR CONTRE, espérer qu'un moteur tout neuf (dans sa conception et dans son industrialisation) aussi adapté au nouveau marché des moteurs industriels qui se dessine avec l'évolution des carburants et des moyens de transports puisse, après quelques années, retomber en "miettes" sous le capot de nos petits avions, c'est très réaliste.

Combien d'années ?
Bien difficile à dire mais plus le succès de ce moteur sera franc et rapide plus ça viendra vite...
et puis si le prix de lancement de 60 k€ peut paraitre exorbitant pour la plupart d'entre nous, il y a aujourd'hui des gens qui achètent des "Subsonex"... Dont le prix d'achat et d'utilisation est certainement plus élevé que celui d'un CNRA ou un ULM à turboprop en cycle régénératif...
Quand le prix aura baissé de moitié, le marché se développera et induira un marché de l'occasion : Le début d'une belle histoire connue...

Et les plus petits oiseaux auront leurs miettes...
Mais plutôt que nous lamenter, continuons à encourager le boulanger (qui j'en suis sûr ne s'est pas éloigné de l'esprit "amateur") !

Bons vols

Philippe Dejean

_________________
Les fourmis sont des guêpes comme les autres !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Prix des moteurs et autres équipements
MessagePosté: Ven 26 Oct, 2018 10:52 am 
Hors ligne
Brevet de Base
Brevet de Base

Inscription: Jeu 03 Nov, 2005 12:41 pm
Messages: 70
Localisation: Le Bourget
Bonjour Philippe je suis d acvord avec toi mais c etait a une autre epoque aujourd hui le pouvour d acaht baisse baisse lenprix duvmetrole augmente augmente, personne ne reagit au passage. donc un moteur a 60.000 euros comme le souligne Laurent est au meme prix qu un IO360. soit mais qui en CNRA achete un moteur neuf a 60.000kE.

qui achete des subsonex en France. pas beaucoup de personne voir personne.

a ce prix je pense helas et a regret qu il n yva pas de marché sur notre territoire. surtout en CNRA et pourtant un truboprop de 160 a 200 cv j aurais aimé en monter une sur un Duruble Edelweiss.RD03


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO