Le Forum Avions Piel, consacré aux Pierres Précieuses. Super Emeraude, Beryl, Saphir, CP80 etc

Avions Claude Piel, CP1315 CP1310 CP320 Super Emeraude, CP30 Emeraude, CP80, CP1320 Saphir, CP70 Beryl, CP60 Diamant, ML250 Rubis
Nous sommes le Ven 21 Juil, 2017 12:39 pm

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 66 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Ven 15 Avr, 2011 11:51 pm 
Hors ligne
Pilote Privé
Pilote Privé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Oct, 2010 6:49 pm
Messages: 196
Localisation: yonne
Bonjour,

Bravo pour ce premier jet de l'adaptation du SUBARU BOXER'd.

Avantage ou pas avec une hélice trois pâles ?

J'ai bientôt terminé les plans du bâti moteur.
La aussi un premier jet (vision 3D)

A + etienne


Fichiers joints:
Commentaire: seules les fixation sur le fuselage son juste pour l'instant
GPM_Subaru_Boxer_d.pdf [338.82 Kio]
Téléchargé 353 fois

_________________
"La reforestation sera le signe et l'œuvre de l'authentique civilisation." Jean PAIN
Et surtout ne jamais oublier que l'on est consommateur et producteur.
Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Sam 16 Avr, 2011 4:14 am 
Hors ligne
Pilote Professionnel
Pilote Professionnel
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 29 Juin, 2005 2:15 pm
Messages: 915
Localisation: Paris
Bonjour Etienne,

Tu avance vite, Bravo !

Je ne vois pas encore trop le positionnement du moteur par rapport à la cellule, mais si j'en crois les trous dans la cloison pare feu, tu as essayé de le placer le plus en arrière possible pour garder un centrage correct sans avoir à rajouter trop de poids à la queue.

2 pales ou 3 pales ?

La réponse est multiple.
Il faut tenr compte du facteur d'activité de l'hélice.
Je te passe la formule exacte de la définition de cette grandeur, mais pour fixer les idées, c'est comparable à l'allongement pour une aile.
Plus le facteur d'activité de chaque pale est petit plus elle est fine (et/ou) effilée.

Ce qui compte c'est que le facteur d'activité de l'hélice (qui est égal à la somme des facteurs d'activité des pales) correspondent à l'optimal.
Ensuite, et en théorie, il faudrait répartir ce facteur d'activité uniformément ce facteur d'activité sur la totalité du disque balayé par l'hélice, c'est à dire sur une infinité de pales infiniment minces, ce qui est bien entendu, mécaniquement impossible.
En pratique, il n'y a pas grand chose à gagner au delà de 3 pales pour le facteur d'activité de nos hélices qui est de l'ordre de 90 à 110.
Les hélices à 5 pales qu'on trouve sur certains remorqueurs sont optimisées pour le bruit...

Si on part sur une hélice à pas fixe en bois (renforcée carbone), qui est la solution la plus légère, on voit que les solutions impaires compliquent la construction, et qu'il est plus facile de faire une quadripale qu'une tripale.
Sinon, il faut se fier à son instinct (et au catalogue des constructeurs...)

Dans le cas du SUBARU réducté 5/7, on est dans le cas standard, et au sens de rotation près - le genre de petit détail qui vous gâche facilement une journée si on ne s'en rend compte qu'au moment de faire les premiers roulages (si si, c'est possible, j'ai personnellement assisté à celà !) - une hélice standard bipale fera très bien l'affaire.

Dans le cas du SUBARU en prise directe, le facteur d'activité est plus fort, alors "au doigt mouillé", je dirais :
- Une bipale en bois à pas fixe assez massive (genre hélice de cozy dont le diamètre est réduit pour ne pas toucher à la rotation),
- une tripale ou quadripale au pas réglable au sol ou électrique
- Une quadripale en bois à pas fixe...

Bons Vols

Philippe Dejean

_________________
Les fourmis sont des guêpes comme les autres !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Jeu 21 Juil, 2011 12:47 am 
Hors ligne
Pilote Privé
Pilote Privé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Oct, 2010 6:49 pm
Messages: 196
Localisation: yonne
Bonjour,

Un document assez complet sur le convertisseur de couple http://www.profauto.fr/2-Apports_theoriques/Embrayage_hydrocinetique.pdf et aussi celui là http://talbi.voila.net/Transmissions.pdf

Actuellement, le banc de test est construit.
J'ai eu quelques surprises sur le moteur.
Suite au choc, quelques dégâts mineurs ont été causé sur le moteur.
J'ai du remplacer quelques pièces.
Je réalise le bâti moteur pour pouvoir fixer le moteur sur mon banc de la même manière que sur le CP615.
Dans quelques jours je posterais des photos.

A+

Etienne

_________________
"La reforestation sera le signe et l'œuvre de l'authentique civilisation." Jean PAIN
Et surtout ne jamais oublier que l'on est consommateur et producteur.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Jeu 04 Aoû, 2011 11:07 pm 
Hors ligne
Formation Théorique
Formation Théorique

Inscription: Jeu 02 Juin, 2011 8:06 pm
Messages: 6
Hello!

Pas mal l'idée de "torque converter" mais je pense qu'avec le poids du moteur diesel il faudra rester dans la simplicité et la légèreté.

J'ai poste une photo d'un avion en construction spéciale Subaru Diesel. Le Boxeer Plane!

Philippe, que penses-tu du carter sec pour l'application aero?

Ebonv, as tu des soucis avec ton calculateur d'origine. j'ai développe en partenariat avec mon plus gros client (15 moteurs) Un calculateur fiable! D’ailleurs 2 moteurs ont été sacrifies pour cela.

A+

Greg


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Jeu 04 Aoû, 2011 11:28 pm 
Hors ligne
Pilote Privé
Pilote Privé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Oct, 2010 6:49 pm
Messages: 196
Localisation: yonne
Bonjour,

En réalisant le support moteur je m’aperçois que le haut du moteur va certainement gêner la vue.
Sur le bâti moteur j'ai d’ors-et-déjà descendu l'axe du moteur de 100 mm.
Il serait intéressant de voir si le moteur pourrait tourner la tête en bas.
Bien entendu il faut un carter sec.
Comme le faisait remarquer Philippe, le turbo n'est pas orienté sur le bon axe.
Là, il faudra envisager la modif.
La ligne d'échappement doit aussi être modifiée puisque le moteur est volant moteur vers l'avant.

Je pense que d'ici fin aout le moteur sera installé sur le banc.
Comme les fixations coté cellule sont conforme au Super Diamant on va vite voir si la vue est gênée.
Et si tout se passe comme prévu je pourrait présenter le Boxer à la Cellule du Super-Diamant :lol: .
Comme je n'est pas encore relancé le moteur je n'ai pas encore de problème avec le calculateur.

A+

Etienne

_________________
"La reforestation sera le signe et l'œuvre de l'authentique civilisation." Jean PAIN
Et surtout ne jamais oublier que l'on est consommateur et producteur.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Ven 19 Aoû, 2011 1:31 am 
Hors ligne
Pilote Privé
Pilote Privé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Oct, 2010 6:49 pm
Messages: 196
Localisation: yonne
Bonjour,

Un petit problème.
Mon support moteur n'est pas conforme.
J'avais pris l'idée sur ce lien http://deej.net/sportsman/engine-guide/ mais le diesel n'est pas pareil
Image
Je modifie mes plans et je reconstruit un nouveau support (heureusement pour mon banc avec du tube normal)

A+

Etienne

_________________
"La reforestation sera le signe et l'œuvre de l'authentique civilisation." Jean PAIN
Et surtout ne jamais oublier que l'on est consommateur et producteur.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Lun 22 Aoû, 2011 4:24 pm 
Hors ligne
Pilote Professionnel
Pilote Professionnel
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 29 Juin, 2005 2:15 pm
Messages: 915
Localisation: Paris
Bonjour Greg,

Boxeer a écrit:
Hello!

Philippe, que penses-tu du carter sec pour l'application aero?

Greg


Sachant que tous les "Yapa" ne pèsent rien et ne tombent jamais en panne, la solution carter sec de type automobile qui utilise une pompe d'épuisement pour "assécher" le carter et remplir le réservoir tampon en plus de la pompe de graissage ne me semble pas utile, du moins pour voler "à plat"

Par contre un carter déporté en tôle où l'huile coule naturellement par gravité comme sur les C90 et leurs clônes O-200, joue à peu près le même rôle (pas de pertes par barbotage du vilebrequin dans un épais brouillard d'huile) sans nuire à la simplicité.

Bons Vols

Philippe Dejean

_________________
Les fourmis sont des guêpes comme les autres !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Lun 22 Aoû, 2011 5:00 pm 
Hors ligne
Pilote Professionnel
Pilote Professionnel
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 29 Juin, 2005 2:15 pm
Messages: 915
Localisation: Paris
Bonjour Etienne

Ebonv a écrit:
Bonjour,

En réalisant le support moteur je m’aperçois que le haut du moteur va certainement gêner la vue.
Sur le bâti moteur j'ai d’ors-et-déjà descendu l'axe du moteur de 100 mm.
Il serait intéressant de voir si le moteur pourrait tourner la tête en bas.
Bien entendu il faut un carter sec.
Comme le faisait remarquer Philippe, le turbo n'est pas orienté sur le bon axe.
Là, il faudra envisager la modif.
La ligne d'échappement doit aussi être modifiée puisque le moteur est volant moteur vers l'avant.

Je pense que d'ici fin aout le moteur sera installé sur le banc.
Comme les fixations coté cellule sont conforme au Super Diamant on va vite voir si la vue est gênée.
Et si tout se passe comme prévu je pourrait présenter le Boxer à la Cellule du Super-Diamant :lol: .
Comme je n'ai pas encore relancé le moteur je n'ai pas encore de problème avec le calculateur.

A+

Etienne


ça fait pas mal de questions tout ça !

Pour ce qui est de la hauteur du moteur qui gênerait la vue, je pense qu'il est urgent de ne pas se précipiter :
Sur un Super Diamant équipé d'un Lycoming O-360, j'étudie un capot utilisant une entrée d'air annulaire autour d'un cône d'hélice de relativement grand diamètre (350 mm). Ce capot qui ne gènerait en rien la vue vers l'avant se trouverait très en dessus (au moins 150 mm) de la surface supérieure du moteur...
Sachant que tu utiliseras une hélice un peu plus petite qui te permet d'abaisser l'axe moteur sans réduire la garde au sol, je pense que tu ne devrais pas avoir de problèmes...

faire tourner le moteur la tête en bas
C'est tentant pour avionner les moteurs diesels automobiles en ligne ou en V... mais pas simple et comment être sûr de la fiabilité de la solution ?
Pour un "Katapla" comme le Subaru, ça me semble bien compliqué pour un gain de cote très marginal...
A ce compte là, on pourrait se demander si un réducteur dont l'arbre mené serait plus haut que l'arbre menant ne serait pas une solution plus élégante, et performante.

L'axe du turbo
Bien sûr, le mieux est de l'aligner sur l'axe de roulis où les rotations sont les plus rapides, mais quelles sont réellement les contraintes vue par le turbo en usage routier et "tous chemins" ? (ce qui est capable de déclencher une sciatique à tout passager bien portant ne doit pas être si anodin pour un turbo tournant à près de 100.000 tours/minute !)

Si on peut montrer que l'avion n'est pas plus exigeant que la voiture, pourquoi se lancer dans une modif ?

La ligne d'échappement est forcément faite pour s'adapter à la cellule.
Le plus simple est souvent le mieux... mais compte tenu des incertitudes sur la position du moteur dans le capot, il me semble que c'est un peu tôt pour conclure.

Bons Vols

Philippe Dejean

_________________
Les fourmis sont des guêpes comme les autres !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Mar 06 Sep, 2011 10:40 pm 
Hors ligne
Formation Théorique
Formation Théorique

Inscription: Mar 24 Mai, 2011 12:46 pm
Messages: 3
aux US le développement du boxer semble également être en cours, voici une discussion sur le sujet : http://www.vansairforce.com/community/s ... 935&page=3

et http://www.boxeer.com/ee20_engine#

Bonne continuation et à bientôt pour des nouvelles du projet.

Roland


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Mer 07 Sep, 2011 12:05 am 
Hors ligne
Pilote Privé
Pilote Privé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Oct, 2010 6:49 pm
Messages: 196
Localisation: yonne
Bonjour,

c'est la même "source"(GREG, SINCROGREG)
J'ai un contact avec lui.

Citation:
The complete firewall package will be for sale after heavy duty experimentation.


Le plus compliqué est de créer l'assemblage moteur/avion.
Je goute actuellement :akuma:

Mon "banc" va me servir pour les tests capacités moteur mais aussi pour l'ajustement de toute la "quincaillerie" qui va avec. La modification ECU me semble prématuré.
Faire fonctionner le moteur avec son ECU d'origine me parait plus "confortable" en terme de sécurité moteur. La création d'un ECU "haddock" viendra par la suite lorsque la stratégie "hélice" (type et mode d'accouplement avec ou sans "convertisseur") sera établie et confirmée au banc puis lors des essais avion.
Ne pas bruler les étapes me parait vital.
Cet source m'avait fourni un poids moteur de 136 kg mais à la bascule je découvre 155 kg moteur sec avec le volant et le turbo mais sans démarreur, alternateur, compresseur (ou poulie de remplacement) sans échappement.
Bientôt une photo du moteur sur son "banc".

A+ et bon vols

Etienne

_________________
"La reforestation sera le signe et l'œuvre de l'authentique civilisation." Jean PAIN
Et surtout ne jamais oublier que l'on est consommateur et producteur.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Dim 18 Sep, 2011 11:51 pm 
Hors ligne
Pilote Privé
Pilote Privé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Oct, 2010 6:49 pm
Messages: 196
Localisation: yonne
Bonjour,

une petite avancée.
le moteur a pris place sur le banc.
Image
Image
Image
Image
Les fixations sont conforme au plan du CP615
Reste les raccordements refroidissement, échappement, et électriques avant la première remise en route.

Des modifications seront faite sur le support moteur.
Maintenant qu'il est en place il est possible de mieux voir les inter-action moteur/support.
Par ex. la plaque de fixation coté moteur va être réduite (gain de poids)

Ensuite il faut que je dessine et réalise le palier support d'arbre d'hélice et le pylône de fixation.

Le système pour mesurer le couple délivré.
Image

La pression mesuré serra transformée en grandeur électrique qui après un calcul permettra l'affichage du couple. En intègrant le régime du moteur on pourra affiché la puissance délivrée.

Voili voilou encore un peu de travail avant la délivrance.

A bientôt

Etienne

_________________
"La reforestation sera le signe et l'œuvre de l'authentique civilisation." Jean PAIN
Et surtout ne jamais oublier que l'on est consommateur et producteur.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Mar 20 Sep, 2011 8:06 pm 
Hors ligne
Pilote Professionnel
Pilote Professionnel
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 29 Juin, 2005 2:15 pm
Messages: 915
Localisation: Paris
Bonjour Etienne.

Super, ton banc !

La mesure du couple à travers la pression d'huile est simple et efficace...
La précision serait peut-être un peu juste à cause de la friction solide des joints si le couple était rigoureusement constant, mais comme un moteur à piston a la bonne idée de créer un couple pulsatoire, ce ne devrait pas être un problème.
Pour une donnée moyenne, tu auras sûrement besoin de filtrer un peu ton signal électrique...

Coment comptes-tu compenser la fuite interne, et donc le décalage progressif jusqu'à une butée...
Par une pompe à main?
La solution royale serait composée d'une centrale hydraulique externe avec un distributeur proportionnel asservi à la position angulaire...
Mais ça me semble un peu compliqué, même si la plupart des pièces pourraien être récupérées sur une direction assistée.

As-tu une photo de l'autre face du moteur ?
(côté volant, et futur adaptateur d'hélice...)

En tout cas, tu es sur la bonne voie !

Bons Vols

Philippe Dejean

_________________
Les fourmis sont des guêpes comme les autres !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Mer 28 Sep, 2011 7:49 pm 
Hors ligne
Formation Théorique
Formation Théorique

Inscription: Jeu 02 Juin, 2011 8:06 pm
Messages: 6
Ebonv a écrit:
Bonjour,

c'est la même "source"(GREG, SYNCROGREG)
J'ai un contact avec lui.

Cet source m'avait fourni un poids moteur de 136 kg mais à la bascule je découvre 155 kg moteur sec avec le volant et le turbo mais sans démarreur, alternateur, compresseur (ou poulie de remplacement) sans échappement.
Bientôt une photo du moteur sur son "banc".

A+ et bon vols

Etienne


Bonjour,

Les 136kg sont pour un moteur sans: volant; A/C; alternateur; échappement; turbo.

Sachant que le volant double masse très lourd n'est pas nécessaire, l'échappement en fonte n'est pas conseille et le turbo non approprie a l'application aero... je pensais que d'enlever les éléments lourds non utiles serai plus objectif.

J'espère que ma source de poids GARANTIE de 136 kg reste appréciée.

Beau banc et bonne chance pour le calculateur.

Greg


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Jeu 29 Sep, 2011 1:22 pm 
Hors ligne
Pilote Professionnel
Pilote Professionnel
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 29 Juin, 2005 2:15 pm
Messages: 915
Localisation: Paris
Bonjour,

Le poids (et surtout la masse) des moteurs est toujours un sujet de polémique...

A une époque pas si lointaine où il y avait encore de nombreux motoristes aéronautiques en Europe, la masse indiquée par un constructeur pour un nouveau moteur était juste une indication qui permettait de faire une estimée raisonnable du GMP complet, à condition d'utiliser un facteur multiplicateur plus ou moins joufflu... Et le juge de paix était la pesée du prototype confié par le motoriste, et un écart de +20 à +25% était considéré comme normal...

Pour ce qui est du volant, je suis d'accord qu'à condition de monter l'hélice (dont l'inertie doit être suffisante) en prise directe, on peut l'alléger considérablement en le remplaçant par un simple support de couronne de démarreur.

Le demarreur peut éventuellement être remplacé par un autre plus léger... mais il faut quand même garder à l'esprit que le taux de compression d'un diesel est élevé et que la puissance nécessaire n'est pas négligeable... (donc il n'y a pas de miracle à attendre de ce côté là)

Le turbo n'est peut-être pas optimal pour une utilisation aéronautique... mais que veut-on faire au juste ?

1/ Il est clair qu'on ne peut pas s'en passer car en atmosphérique et en prise directe, la puissance serait insuffisante.
En effet, la puissance d'un moteur est directement fonction du débit de carburant qu'il peut brûler, lequel est proportionnel au débit d'air admis. Pour un moteur à essence, on travaille aux conditions stoechiométriques de 1 gramme d'essence pour 15 grammes d'air. En atmosphérique quand on compte le taux de recirculation des gaz d'échappement, ça donne environ 10 HP par litre de cylindrée et par 1000 t/min. Pour un diesel qui doit travailler en excès d'air, on peut compter sur 7 HP par litre de cylindrée et par 1000 t/min en croisière.
Dans notre cas de diesel de 2 litres de cylindrée, on serait à environ 42 HP à 3000 t/min... Autrement dit, il en manque une bonne moitié !

2/ Pour un moteur aéronautique, on n'a que faire de la souplesse de conduite, par contre il ne vaudrait mieux pas que la vitesse de rotation du turbo dépasse la valeur limite en altitude... Heureusement, ce qui serait une vraie limitation avec une hélice à pas variable reste peu préoccupant dans le cas d'une hélice à pas fixe dont la puissance absorbée décroit vite avec la vitesse... Il est donc assez peu probable qu'on emballe turbo originel... (ce point mérite tout de même une validation qui est relativement facile à obtenir avec un capteur de vitesse turbo -système piezo assez abordable-)

3/ Changer de turbo peut améliorer les performances, surtout si on envisage un fonctionnement en turbo-compound, mais c'est aussi un très gros travail d'optimisation qui doit être fait dans le strict respect des paramètres qui influent sur la fiabilité...

Les pipes d'admission et d'échappement qui n'ont pas été conçues pour un usage aéronautique peuvent sûrement être améliorées. Mais en prenant en compte qu'il faut garder la suralimentation (turbo + intercooler), il est probable que le gain de masse soit assez limité.

Finalement, comme la masse a toujours tendance à dériver à la hausse plutôt qu'à la baisse, prendre en compte une masse de 155 kg plutôt que 136 est assez raisonnable... et on reste encore loin des marges des années 50 !

Bons Vols

_________________
Les fourmis sont des guêpes comme les autres !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Jeu 29 Sep, 2011 11:23 pm 
Hors ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 07 Sep, 2004 11:05 pm
Messages: 2699
Finalement, un Potez sur un Super Émeraude est ce qu'il se fait de mieux, c'est robuste et au combien robuste, preuve à l'appui, et ça fait 40 ans que ça dure !!! mouahahahahha ;-)

Est il vraiment nécessaire de se prendre la tête sur des moteurs qui vont ne faire que 50 à 100 heures par an ?

Pendant que vous cherchez et testez, vous ne volez pas, les années passent si vite, profitez du peu de temps qu'ils vous restent pour vous envoyer en l'air, d'autres se sont épuisés à vous trouver des solutions qui marchent :Jumpy:

_________________
Un avion Piel, sinon rien ....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Ven 30 Sep, 2011 11:44 am 
Hors ligne
Pilote Professionnel
Pilote Professionnel
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 29 Juin, 2005 2:15 pm
Messages: 915
Localisation: Paris
Bonjour Laurent,

Tu écris qu'un Potez sur un Super Emeraude, c'est ce qui ce fait de mieux...

Si je reformule un peu, j'arrive à "Je n'ai jamais trouvé de meilleur moteur pour propulser un Super-Emeraude qu'un Potez", et je te crois sur parole !

40 ans que ça dure, à raison de 50 à 100 heures par ans, ça fait 2000 à 4000 heures tout au plus, en ne se gênant pas pour ouvrir le moteur, changer des pièces d'usure, et même un carter fissuré :angel_not:

C'est bien, ça fait des dizaine de milliers d'heures de bonheur de pilotes, mais pas mieux qu'un autre moteur comparable en prise directe (O-200 ou O-235)

Mais le vrai problème, c'est le carburant.
Tant que nous pouvons nous procurer de la 100LL (1/ la trouver et 2/ la payer) pour la brûler en croisière à 75% au débit de (0,2 litre/heure) x (puissance nominale du moteur en HP)
La formule est imparable : ça fait 13 litres à l'heure pour un 65 HP, 36 litres à l'heure pour un 180 HP... et 21 litres à l'heure pour notre vénéré 105 CV Potez.

Et au prix du précieux liquide, 21 litres à l'heure, ça fait des sous !
Parmi nous, combien ne regardent pas regardé le ciel en se disant "Si seulement j'avais de quoi mettre de l'essence dans le réservoir, j'irais bien y faire un tour !" :captain:
De là à penser que c'est principalement celà qui fait que nos moteurs ne tournent que 50 à 100 heures par an... :akuma:

Pour nos avions en CNRA, l'essence auto (SP95 ou SP98) ne peut-elle pas remplacer avantageusement la 100LL vouée à disparaitre ?
- Pour ce qui est de l'indice d'octane, pas de problème... (entre la 80/87 de jadis et le SP95 l'écart est dans le bon sens)
- Pour les impuretés, un décanteur, bon filtre et une purge devraient faire l'affaire...
- Pour le fisc, ça devrait être tout bon puisqu'il y a plus de taxes sur l'essence auto que sur l'avgas...
- pour ce qui est du point d'éclair et du point d'allumage, le mélange fortement hétérogène qu'est le carburant auto est moins bon que l'avgas... mais tant qu'on ne vole pas à trop haute altitude, et qu'on évite de se prendre la foudre ou autre chose qui fait un point chaud près du réservoir (comme le TWA 800), ça devrait encore aller.
- Mais comme pour une voiture, on trouve aussi du SP95-E05 ou du SP95-E10 (5 et 10% d'éthanol dans l'essence) et qu'on n'est jamais sûr qu'il y ait 0% d'éthanol dans le SP95 tout court, il faut adapter toute l'installation (tubes, joints, etc.) à la présence possible d'éthanol...

En conclusion, l'essence auto résout le problème de la disparition de l'Avgas, mais pas celui de la consommation des moteurs, et au bout du compte, le gain financier est très marginal.

Sachant qu'un diesel automobile a un rendement nettement meilleur, et que sous réserve de certaines précautions, il peut tourner au biocarburant (huile végétale traitée), c'est une tout autre perspective qui s'ouvre !

Pour un Super Diamant, le 105 CV Potez n'est pas assez puissant.
On pourrait essayer de le "gonfler" :
- Echappement accordé,
- Admission accordée,
- Injection et allumage électronique,
- Turbo...
Mais c'est beaucoup de travail pour une fiabilité et une durée de vie réduites :bye:

Par contre, Etienne montrera bientôt qu'un un Subaru 2.0D est tout à fait suffisant pour un Super-Diamant et... pour une consommation de moins de 20 litres à l'heure gazole, FOD, d'huile végétale , ou de JET A1... (ou d'un joyeux mélange variable de tout ça)

Et pour remplacer le 105 CV Potez d'un Super Emeraude, un Subaru 2.0D en prise directe à 2500 t/min serait plus que suffisant, et il serait même probablement possible de l'alléger de son intercooler...

OUI! TU AS RAISON (hélas !) : La vie est courte et temps passe vite :bye2:
Il vaut mieux voler :lol: plutôt que de rester au fond de l'atelier...
Sauf qu'une fois qu'on a dépensé ses sous en vol, on a encore du temps à passer à l'atelier...

Bons Vols


Philippe Dejean

_________________
Les fourmis sont des guêpes comme les autres !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Ven 30 Sep, 2011 11:23 pm 
Hors ligne
Pilote Privé
Pilote Privé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Oct, 2010 6:49 pm
Messages: 196
Localisation: yonne
Bonjour,

Je n'ai pas choisi mon avatar par hasard.
Des idées à la c.n j'en ai a revendre et c'est pour cela que le sous-traitant avec qui je collabore depuis quelques années m'a d'entrée de jeu surnommé "Le Doc".
Ma démarche est parfaitement représentée par la phrase de "je ne sais plus qui" : "je ne savais pas que c'était impossible alors je l'ai fait".
Mais plus sérieusement, la réflexion et le travail sur l'adaptation du moteur ne m’empêchera pas de "voler". Je ne suis pas dans un choix entre voler ou chercher. Mon aéroclub a des avions qui volent bien et j'en profite.
Mais la recherche sur le moteur diesel me motive, pas pour un problème d'économie mais malgré tout pour un problème Environnemental ( avec un grand E pas avec un grand P ...itique) et ensuite pour le "Fun" de la recherche.
Dans tous les domaines, il n'y a pas de petites économies, il n'y a que des économies.
Le choix du diesel est d'abord pour son meilleur rendement.
Moins de consommation = moins d'emport de carburant = plus d'emport autre (si le GMP n'est pas trop lourd).
Ensuite il ouvre la possibilité d'autres carburants (Voir le (court) reportage Info-Pilote n° 666 sur l'utilisation d'un mélange kéro + huile de friture par KLM en vol commercial.)
Le diesel est moins bruyant.
Et comme je n'ai pas de passé aéro je pense avoir les idées plus libres, sans pour autant être suicidaire, et surtout j'écoute ceux qui détiennent un "savoir" aéro.
Techniquement je ne suis pas vraiment pour la démarche actuelle qui va vers des moteurs rapides réductés.
La durée de vie est de fait réduite.
Le Boxer'd de SUBARU me satisfait intellectuellement.
Greg, ne prend pas la "mouche" mais quelques fois j'ai le sentiment que tu vas griller les étapes.

A+ et bon vol

Etienne

_________________
"La reforestation sera le signe et l'œuvre de l'authentique civilisation." Jean PAIN
Et surtout ne jamais oublier que l'on est consommateur et producteur.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Mer 07 Déc, 2011 10:30 am 
Hors ligne
Formation Théorique
Formation Théorique

Inscription: Mar 24 Mai, 2011 12:46 pm
Messages: 3
Bonjour,

voici un autre projet diesel



Comment évolue notre Subaru ?


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Mer 07 Déc, 2011 10:58 am 
Hors ligne
Pilote Professionnel
Pilote Professionnel
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 29 Juin, 2005 2:15 pm
Messages: 915
Localisation: Paris
Bonjour,

Tirer 180 HP d'un VW1.9 Tdi, c'est bon pour une voiture, qui, je le rappelle, est la plupart du temps à moins de 40 HP

Mais pour un avion comme le C172 dont la croisière rapide est à 75%, ça veut dire 135 HP en continu est une pression moyenne effective en continu de plus de 20 bars.
Dans ces conditions, il faudra que quelque chose lache : avec un peu de chance, le moteur sera rincé en quelques centaines d'heures sans trop de conséquences pour l'avion, mais si c'est le vilebrequin qui dit aurevoir le premier, j'espère que le pilote aura de la chance entre les sapins et un bon kit de survie pour tenir au froid !

Avec une cellule d'avion-planeur (genre Fournier) avec plus de 20 de finesse, il y aurait moyen de faire quelque chose d'intéressant : Décoller avec la puissance, mais réduire à 30 ou 40 % pour une croisière très économique...

Pour tirer 180 HP raisonnablement d'un VW Tdi, il faudrait partir du bloc V6 de 3 litres (le 3.0 Tdi)

Sinon, il vaudrait mieux se contenter de moins : 115 HP par exemple



Et encore, on voit à la fumée noire plein pot que le constructeur a préféré sacrifier la propreté de sa fumée au risque de pousser sa pression turbo trop loin... (Et je pense qu'en terme de fiabilité, il n'y a pas photo)

Bons Vols

Philippe Dejean

_________________
Les fourmis sont des guêpes comme les autres !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Mer 07 Déc, 2011 4:39 pm 
Hors ligne
Pilote Privé
Pilote Privé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Oct, 2010 6:49 pm
Messages: 196
Localisation: yonne
bonjour Pégaz

J'attends des pièces, et de dégager un peu de temps.
J'ai monté mon abris pour le CP615 et travailler "hors d'eau"

Je vais bientôt poster des photos.

Je pense que janvier serra plus fructueux pour le SUB.

bon vols

Etienne

_________________
"La reforestation sera le signe et l'œuvre de l'authentique civilisation." Jean PAIN
Et surtout ne jamais oublier que l'on est consommateur et producteur.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Dim 25 Déc, 2011 2:16 am 
Hors ligne
Pilote Privé
Pilote Privé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 08 Oct, 2010 6:49 pm
Messages: 196
Localisation: yonne
Bonjour à tous et Joyeux Noël

Je réfléchissais pour la circulation de l'air de refroidissement du radiateur.

Je pensais à une prise NACA, mais comment calcul-t-on le débit d'une telle prise ?
J'ai trouvé le calcul de la forme mais pas du dimensionnent.
Merci d'avance.

A bientôt

Etienne

_________________
"La reforestation sera le signe et l'œuvre de l'authentique civilisation." Jean PAIN
Et surtout ne jamais oublier que l'on est consommateur et producteur.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Lun 26 Déc, 2011 4:57 pm 
Hors ligne
Pilote Professionnel
Pilote Professionnel
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 29 Juin, 2005 2:15 pm
Messages: 915
Localisation: Paris
Bonjour Etienne,

Ebonv a écrit:
Je réfléchissais pour la circulation de l'air de refroidissement du radiateur.

Je pensais à une prise NACA, mais comment calcul-t-on le débit d'une telle prise ?
J'ai trouvé le calcul de la forme mais pas du dimensionnent.


La prise NACA est très prisée (sans jeu de mot) pour son esthétique.
Mais comme toutes les prises affleurantes, elle n'est pas adaptée à toutes les applications.

Quand le débit est fermé, (prise d'aérateur de cabine fermée) elle n'induit pratiquement aucune trainée,
Par contre, elle est particulièrement inefficace pour la récupération de la pression totale.
(En particulier, elle se "désamorce" très facilement si on lui applique une contre-pression. On peut réduire ce problème à l'aide d'un éjecteur utilisant les gaz d'échappement, mais c'est difficile à faire et forcément pesant)

Or un radiateur induit une perte de charge plus grande que les ailettes espacées d'un moteur refroidi par air.
Cela ne signifie pas que la traînée de refroidissement soit plus grande avec un moteur à refroidissement liquide qu'un moteur refroidit par air, mais que l'air doit être récupéré par une prise adéquate, et que la pression dynamique doit être transformée en pression statique par un diffuseur adéquat.

Je suis en train de traduire de l'américain un très bon livre sur le sujet, et je pourrai le diffuser gratuitement en version PDF dès que son auteur m'aura donné son accord.

Passes de bonnes fêtes et... A Bientôt

Philippe Dejean

_________________
Les fourmis sont des guêpes comme les autres !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Lun 26 Déc, 2011 5:37 pm 
Hors ligne
Pilote Professionnel
Pilote Professionnel
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 29 Juin, 2005 2:15 pm
Messages: 915
Localisation: Paris
Bonjour à Tous,

Bon, maintenant que j'ai lâché le morceau, il va faloir que je mette les bouchées doubles pour finir la traduction...

Etienne, suivant la position de ton moteur devant la cloison pare feu, il y a plusieurs solutions.
Tu peux compter sur moi pour en discuter...

Bons Vols

Philippe Dejean

_________________
Les fourmis sont des guêpes comme les autres !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Sam 31 Déc, 2011 1:32 am 
Hors ligne
Brevet de Base
Brevet de Base
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 28 Nov, 2011 12:10 am
Messages: 68
Localisation: http://minicabstory.blogspot.fr/
Philippe nous fait languir :-)
En attendant je signale aux amateurs qui souhaiteraient concevoir leur circuit de refroidissement l'excellente communication de Gilles Thesé que l'on retrouve dans les actes du colloque de cachan 2011, disponibles sur le site d inter action (htm:\\inter.action.free.fr)

Gilles à fait un gros travail de synthèse des documents existants.

Cordialement et bonnes fêtes.

Ps: philippe , quel est le titre du bouquin que tu traduis ?

_________________
« Le savoir est la seule richesse qui s’accroit quand on la partage ».

AERODYNE


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Comment avionner un moteur d'automobile
MessagePosté: Sam 31 Déc, 2011 1:48 pm 
Hors ligne
Pilote Professionnel
Pilote Professionnel
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 29 Juin, 2005 2:15 pm
Messages: 915
Localisation: Paris
Bonjour Matthieu,

Le bouquin s'appelle "How to cool your Wankel" écrit par Paul Lamar.

Son étude porte sur le refroidissement des Bi et Trirotors Mazda (12A, 13B, 20B et renesis) avionnés.
Mais la part spécifique au Wankel est assez limitée et c'est bourré de bons conseils pratiques...

Sans oublier le fait que même si mazda vient de cesser (temporairement ?) de le produire, il y a des stocks de pièces aux états unis pour assembler des 13B et Renesis, et que si le Wankel n'a pas largement percé en automobile, c'est qu'il est plus adapté à l'avion qu'à la voiture.

Bien entendu, si vous êtes pressés et n'avez pas trop de problème avec l'anglais d'outre atantique, vous pouvez l'acheter en contactant directement son auteur sur son site

www.rotaryeng.net

Bons Vols

Philippe Dejean

_________________
Les fourmis sont des guêpes comme les autres !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 66 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO